Articles encyclopédiques sur la reproduction, la contraception et la gynécologie en Egypte ancienne (1) :

 

= ERUV-II, 2001, La reproduction, p. 537-564

= ERUV-II, 2001, La contraception, p. 564-592

  • Richard-Alain JEAN, Anne-Marie LOYRETTE, « À propos des textes médicaux des Papyrus du Ramesseum nos III et IVI : la reproduction », dans Encyclopédie religieuse de l’Univers végétal (ERUV - II), Montpellier, S.H. Aufrère (éd.), 2001, p. 537-564 (ISBN 2-84269-502-6).
  • Richard-Alain JEAN, Anne-Marie LOYRETTE, « À propos des textes médicaux des Papyrus du Ramesseum nos III et IVI : la contraception », dans Encyclopédie religieuse de l’Univers végétal (ERUV - II), Montpellier, S.H. Aufrère (éd.), 2001, p. 564-592 (ISBN 2-84269-502-6).

 

Résumé de l'article

La contraception, premier volet de l’étude consacrée aux Papyrus du Ramesseum, est précédée d’un aperçu sur la gynécologie, telle qu’elle était conçue par les médecins de l’époque pharaonique. Bien que très lacunaire, ces papyrus permettent de distinguer plusieurs méthodes contraceptives, corroborées par des recettes similaires relevées notamment dans les Papyrus Kahun et Ebers. Cette étude porte également un regard critique sur certaines définitions concernant des composants de remèdes, sans toutefois prétendre à en donner un sens définitif.

Que la contraception et même l’avortement aient été pratiqués dans une civilisation imprégnée de religion peut étonner, si on ne tenait pas compte de la position privilégiée des femmes.

Summary

Chapter one of the following study concerning the Ramesseum Papyrus is dedicated to contraception and abortion. It is introduced by outlines of gynaecology according to medical experience in pharaonic Egypt.  In spite of numerous gaps, these papyri permit to distinguish several contraceptive methods corroborated by similar medical preparations which figure, for instance, in Papyrus Kahun and Ebers.  This study also considers with a critical eye certain definitions concerning composants of remedies, without however pretending to propose a definitive meaning.

It might seem strange that in a civilization so strongly impregnated with religion, contraceptive and abortive methods were practiced, if we did not take in consideration the priviledged position of the egyptian women.

 

ERUV-II-Couverture0001 copie

 

Pour plus de détails (résumé, table ...)

Cliquer :

LA GYNECOLOGIE EN EGYPTE ANCIENNE - I